Zoothérapie:
la thérapie assistée par l'animal

n° siret: 515 159 671 000 12
code APE: 9609z

 
Et les animaux dans tout ça...


Congo et Elfy

Lors d'une séance de zoothérapie, trois entités sont présentes: le (ou les) patient(s), le zoothérapeute et l'animal. Une séance perdra tout son sens si l'une de ces entités disparait. Or le patient et le zoothérapeute ont choisi d'y participer et peuvent renoncer à cette participation à tout moment.
Ce n'est pas forcément le cas de l'animal!
Alors comment être sûr que celui ci s'y retrouve...

Le bien-être de mes chiens est ma première préocupation, car je ne pense pas pouvoir faire un travail bénéfique pour le patient si mes chiens ne se plaisent pas à participer, d'une part, et d'autre part car je ne pense pas avoir le droit de leur imposer des situations déplaisantes et stressantes dans ce contexte (dans d'autres contextes, comme une visite chez le vetérinaire par exemple, nous n'avons pas toujours le choix...)

Je suis donc attentive lors de chaque séance à leur bien être, tente d'observer les signaux d'apaisement qu'ils pourraient montrer (signaux qui peuvent témoigner d'un malaise, qui peuvent être par exemple le baillement, le clignement des yeux, tourner la tête, se lécher les babines, etc...), et de les respecter, en expliquant aux personnes présentes ce qui se passe. Cela est aussi l'occasion de parler du respect, du fait que l'on ne peut pas forcer quelqu'un à faire quelque chose qu'il ne veut pas, d'apprendre à observer ces signaux de malaise, etc...  Les personnes se rendent ainsi compte que le chien prend plaisir à être avec eux, l'animal intervient en séance sans stress et a confiance en moi. Le fait de travailler avec deux chiens facilite cette souplesse (en permettant à l'un d'eux de s'isoler un moment si necessaire pendant que le deuxième est présent) et permet de limiter la frustration de certains patients, tout en lui faisant prendre conscience de l'importance de respecter l'autre.

Respecter les animaux avec qui on travaille c'est entretenir la confiance qu'ils ont en nous, apprendre à mieux les connaitre, partager plus de moments agréables avec eux et permettre d'aborder des sujets délicats comme le respect de l'autre, la maltraitance, la protection, les droits de l'homme, les droits des enfants, les droits des animaux, etc...





Créé avec Créer un site
Créer un site